LA CÔTE D'OPALE

Séjour sur la Côte d' Opale, du 14 au 21 septembre 2013.

La Côte d'opale, qui tient son nom de la façon dont la lumière se reflète ici, dans la planète des bleus, s'étend sur 120 km de Dunkerque à Berck sur Mer.

La_Cote_d_Opale.png

Samedi 14

Départ ST Cast sous la pluie.Opale1.jpg Arrêt à Honfleur où a lieu le marché, ce qui crée une grosse affluence avec animations-balades en mer; nous traversons la ville, longeons le Vieux bassin.
Opale2.jpg L'ensemble formé par le Vieux Bassin, les pittoresques maisons du quai Sainte-Catherine, la Lieutenance et l'église Saint-Étienne est ce qui frappe certainement le plus.
A l'extrémité du Vieux Bassin se dresse La Lieutenance, ainsi appelée parce que ce monument servait, à partir du XVIIè siècle, de logis au lieutenant du Roi. C'est le seul vestige important des fortifications de la ville, remanié au cours des siècles, surtout au XVIème et XVIIème siècles.
Datant de la deuxième moitié du XVème siècle, l'église Sainte-Catherine remplace une ancienne église de pierre détruite pendant la Guerre de Cent ans. Elle fut édifiée par les habitants de la ville après le départ des Anglais. Disposant alors de peu de moyens, ils utilisent, comme matière première, le bois en provenance de la forêt de Touques et leurs connaissances en construction navale.
Opale3.jpg Classée "Monument Historique" en 1879, elle a attiré l'attention de nombreux archéologues et historiens. C'est la plus grande église de France construite en bois avec un clocher séparé. D'une robuste construction de chêne, il est édifié sur la maison du sonneur.
Nous montons la côte de Grâce d'où la vue est superbe sur l'estuaire de la Seine, la rade du Havre et le pont de Normandie. Sur le plateau de Grâce se trouve l'un des plus anciens sanctuaires de la région entouré d'arbres séculaires. Notre-Dame de Grâce possède des ex-voto exceptionnels. Près de la chapelle, des carillons.
Opale4.jpg Pour le pique-nique, on n'a pas trop chaud !
Nous passons le pont de Normandie et hop ! Direction Stella Plage. L'hôtel "Les Pelouses" nous attend. Accueil sympa.
Dîner: Terrine de volaille (maison) /Blanquette de veau / Mousse aux fraises.
Animation de la soirée: Marc assure.

Dimanche 15

Matin: de la Baie d'Authie à Berck (11,5km)
L'estuaire de l'Authie se trouve dans le Marquenterre à la limite littorale maritime entre la Somme et le Pas-de-Calais. La Baie d'Authie offre une diversité de paysage: les Mollières (pré-salé avec mares), l'estran (zone découverte par les marées) et des différents massifs dunaires parcourus par les chemins.
OPA2_02.jpg  Nous longeons d'abord un plan d'eau où des hérons, des leurres, des gabions sont visibles.
Nous passons sur des dunes où nous observons roquette des dunes, argousier (plein de vitamines), onagre, euphorbe, mousse des dunes: la tortula, le panicaut, l'oyat.
OPA2.jpg Nous revenons sur Berck par la plage en direction du centre de cure; la plage est très grande, on a un regard sur les bâches (bancs de sable dangereux à cause des courants).
Curieuses, ces cabines dispersées sur la plage !
OPA2_04.jpg Nous poursuivons la rando sur la digue, puis nous engageons dans les dunes; on va d'ailleurs en grimper une (35m),OPA2_06.jpg qui nous permet de rejoindre un sous-bois pour terminer la promenade.
Déjeuner à Stella Maris (c'est un peu l'usine): Assiette gourmande de gésiers et magret /Tomates /Gratin de légumes / Mousse au chocolat.
Après-midi: (5km)
Montreuil sur Mer datant du 9è siècle, est installée sur un promontoire dominant la Canche près d'Etaples. Bien qu'éloignée de 10km de la mer, elle fut un port maritime important.
OPA2_11.jpg La ville, déjà fortifiée, devrait son nom à un "petit monastère" (monasterolium). On sait que, quelque temps plus tard, après 913, les moines de Landévennec (Finistère) y trouvèrent refuge après la destruction de leur monastère par les Vikings et créent, en 926, l'abbaye Saint Walloy en l'honneur de St Walloy (déformation locale du nom de St Guénolé).
OPA2_08.jpg OPA2_09.jpg Nous faisons le tour des remparts ( 25m de hauteur et 3,5km de longueur); ils sont incroyablement construits: en briques, grès, silex, calcaire. La ville est invisible du pied des remparts.
OPA2_10.jpg OPA2_12.jpg Nous nous arrêtons au niveau d'un passage souterrain.
Nous passons devant la petite église bien éclairée: l'église Saint-Josse-au-Val; réalisée en craie, son implantation est perpendiculaire à la rue et en bordure d'alignement.
Intérêt historique: c'est la dernière église vouée au culte, avec St Saulve, à Montreuil. Elle porte encore quelques traces d'un édifice antérieur (revers de la façade orientale: pinacles gothiques pris dans la maçonnerie). On ignore sa date de construction. Dédiée à St Josse, l'église s'est dotée d'un très beau maître-autel en marbre de Carrare, sculpté par Louis Noël, sur lequel sont reproduites deux scènes de la légende de ce saint ermite.

En fin de journée:
Exceptionnellement, on prend quelques libertés avec le programme pour aller voir les phoques. Ils sont bien visibles à ce niveau de marée ... mais quel vent !!!
Les phoques gris et veaux marins sont incontestablement devenus, depuis quelques années, les mascottes de la ville de Berck sur Mer.

Phoques.jpg OPA2_13.jpg











On rentre: il pleut, il vente ...
Soirée diaporama.

Lundi 16

Matin: Randonnée (7km) "Les hauts balcons d'Escalles" avec la découverte du Cap Blanc-Nez.
OPA3_04.jpg Le Cap Blanc-Nez est un cap situé à Escalles dans le Pas-de-Calais, à 10km de la ville de Calais. C'est la falaise la plus septentrionale (désigne le point cardinal "nord") de France.
Il est constitué de falaises escarpées, constituées de craie et de marne. Elles s'élèvent jusqu'à 134 m de haut (151 m selon le Conservatoire du littoral) au-dessus d'un estran rocheux.
OPA3_05.jpg Elles supportent une lande herbeuse, d'une qualité liée au sol, au vent et aux embruns salés. Ces pelouses herbeuses sont entourées de grandes cultures et sont localement marquées par des séquelles de guerre (cratères de bombes de la Seconde Guerre mondiale).
C'est un des sites emblématiques du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.
OPA3_10.jpg Au sommet, se trouvent des bunkers (fortifications pour se protéger des attaques) datant de la Seconde Guerre mondiale. Un monument en forme d'obélisque, nommé la Dover Patrol, a été érigé au sommet du Cap. Ce dernier, mémorial dédié à la patrouille de Douvres, symbolise le sacrifice des soldats français et britanniques qui ont défendu les eaux du Pas de Calais, hautement stratégiques, au cours de la Première Guerre mondiale.
Le temps est clair,
OPA3_02.jpg nous distinguons les côtes anglaises, le Cap Gris-Nez, la baie de Wissant (qui a la plus belle plage de sable fin de la Côte d'Opale).
OPA3_03.jpg On suit le trajet des ferries; le trafic y est important. Nous sommes au niveau le plus étroit de la Manche (30km). Bonne lumière, donc, la vision est bonne.
OPA3.jpg

Du car, nous apercevons l'entrée du tunnel sous la Manche (the Channel Tunnel). Composé de deux tubes parcourus par des trains et d'un tube de service plus petit, il est long de 50,5km (30km sous le fond marin). Il est exploité par la société franco-britannique Eurotunnel.
Nous passons à Sangatte. De 1999 à 2002, la commune a fait l'objet d'une importante exposition médiatique pour avoir hébergé un centre d'accueil pour les immigrés sans-papiers cherchant à passer au Royaume-Uni.
On déjeune à la brasserie audamaroise de St Omer. (Assiette de charcuterie / Filet mignon, frites / Tarte à la bière).
Recette de la Tarte à la bière

  • 1 pâte brisée
  • 200g de sucre ou vergeoise
  • 2 œufs
  • 20cl de bière blanche
  • 35g de beurre

Étaler la pâte, verser uniformément le sucre, battre les œufs, mouiller avec la bière, verser doucement sur le sucre, parsemer de petits morceaux de beurre.
Cuisson: Th 7 (270°) - 35 mn.

Après-midi tranquille sur les marais audomarois.
Le marais audomarois qui s'étend sur 15 communes du Pas-de-Calais et du Nord, couvre une superficie de 35km²; ce qui en fait la plus vaste zone humide de la région avec 160km de rivières navigables. C'est une zone humide tourbeuse, inondée par la mer.
Le marais est devenu, au XIXè siècle, une région maraîchère et d'élevage. Aujourd'hui, il reste le seul marais français de cette importance.
Le moyen de transport utilisé (même par le facteur), jusque dans les années 1970, était la bacôve (grande barque de bois à fond plat qui pouvait transporter le bétail et les cageots de légumes).
OLYMPUS DIGITAL CAMERA Les canaux (appelés Watringue ou Watergang) qui sillonnent le marais et les chemins sont propices à une activité de tourisme et de loisirs. Une dizaine de sentiers pédestres, ainsi que le GR128 sillonnent le marais. On peut également le parcourir à vélo ou à cheval; mais, le meilleur moyen reste la navigation sur l'eau.
OPA3_07.jpg OPA3_08.jpg Arrêt à la Coupole, près de St Omer. C'est un bunker (immense dôme de béton, d'une épaisseur de 5m) de la Seconde Guerre mondiale construit par l'Allemagne nazie pour servir de base de lancement pour les fusées V2 visant Londres et le Sud de l'Angleterre. Mais, les intenses bombardements alliés les empêchèrent de terminer les travaux. Le complexe n'entra jamais en service.
En 1997, cet édifice fut transformé en musée (centre d'histoire et planétarium) et ouvert au public.
Au retour, un paysage de 70 éoliennes.
OPA3_11.jpg autour de Fruges, dans l'arrondissement de Montreuil; un aperçu de champs de betteraves. En 1821, fut créée une Sucrerie et, en 1898, Ferdinand Beghin construisit à Thumeries, une raffinerie pour produire du sucre blanc.
Dîner: Ficelle picarde / Coq au vin / Tarte.
RecetteFicellePicarde.jpg









Mardi 17

Randonnée au Mont Saint-Frieux. Nous montons tranquillement à travers le sous-bois. Puis, le chemin devient un peu plus raide, en fin de parcours (alt: 160m).
OPA4.jpg OPA4_02.jpg Beau point de vue sur le Boulonnais et sur Hardelot dans les dunes et, sur la gauche, l'embouchure de la Canche.
A l'horizon, apparaissent quelques ferries. Sur le sol, nous reconnaissons quelques plantes: tortula, belladone ... Hélas, nous n'avons pas vu les vaches Highlands.Vache_Highland.jpg
Ne pas les confondre avec les bisons. La Highland est une race bovine écossaise, originaire de la région des Highlands, très rustique, réclamant peu de soins et capable de vivre dans des conditions les plus rudes: froid, neige, marais. Elle consomme les arbustes; ce qui en fait une excellente débroussailleuse.
Ouf ! Le temps gris devient ensoleillé.
Déjeuner à Stella Maris: Assiette de charcuterie / Carbonade et tagliatelles / Fruits.
Après-midi
Il pleut ! Heureusement pour nous ... C'est la visite du musée à Etaples, situé sur l'estuaire de la Canche, qui est prévue.
OPA4_04.jpg OPA4_05.jpg Présentation de la pêche en mer: matériel, techniques, conditions de pêche, équipement des bateaux ... espèces vivantes en aquarium nursery (bar, lieu, raie, roussette, vieille, plie, carrelet ...)
OPA4_06.jpg OPA4_07.jpg Lorsqu'on sort, il pleut des cordes ... Malgré la pluie, du car, nous verrons un cimetière britannique.
Dîner: Soupe de choux-fleurs / Sole meunière / Fromage / Tarte.

Mercredi 18

Matin: Parc du Marquenterre, parc ornithologique créé en 1973, est situé au bord de la réserve de la Somme. Cet ancien polder est une halte pour les migrateurs (entre la Sibérie et l'Afrique); plus de 300 espèces sont identifiées.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA Nous avons la chance (car la marée montante s'y prête bien et les force à se regrouper) d'observer de beaux groupes d'oiseaux: hérons, aigrettes, courlis, foulques, avocettes, tadornes, spatules, barges, oies, sternes, grand cormoran, chevalier gambette, chevalier aboyeur, huîtrier-pies, vanneaux, hirondelles. L'aménagement de points d'observation leur assure une relative tranquillité.
Aujourd'hui, un animal a son importance; il s'agit du cheval boulonnais: le Henson ou cheval de la Baie de Somme.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA C'est une race chevaline française dont l'idée émerge, au début des années 1970. Issue de croisements entre des chevaux de sang chaud de race de Selle français et Anglo-arabe, entre autres, et des chevaux Fjord à sang froid d'origine norvégienne. Créée afin d'obtenir une monture adaptée au tourisme équestre, elle est en plein essor dans cette Baie et, en particulier, dans le Marquenterre qui est le berceau de race.
Déjeuner au Relais de Saint-Firmin: Ficelle picarde / Dos de cabillaud à la sauce normande / Fromage / Tarte aux pommes.
Après-midi
OPA5_04.jpg Traversée de la Baie de Somme (3h) sur les Mollières.
OPA2_18.jpg Les mollières (terres molles) sont les parties végétalisées de la baie. Il s'agit d'un marais salé littoral. On va retrouver dans ce milieu, un étagement caractéristique de la végétation en fonction du recouvrement par les marées. On compte 3 parties distinctes:

  • Le haut schorre : recouvert uniquement par les plus grandes marées
  • Le moyen schorre: atteint par toutes les grandes marées
  • Le bas schorre : non recouvert par marées de morte eau

Cette succession, typique dans la Baie de Somme, est visible sur les berges des chenaux qui entrecoupent les mollières, appelés "marigots".
OPA5_03.jpg On trouve également la Slikke. C'est le domaine alternativement immergé et émergé deux fois en 24 heures, même aux marées les plus faibles.
Allons-y !!! Départ: Le Crotoy ; Arrivée: Saint-Valéry-sur-Somme
Notre guide nous fait un carottage pour commencer; ce qui nous permet de repérer des néréis. Il nous présente quelques plantes halophytes: salicorne, aster maritime, obione...
OPA5_05.jpg
OPA5_07.jpg OPA5_08.jpg
Nous allons avoir l'occasion de rencontrer des chasseurs qui se mettent en place dans leur gabion;
OPA5_09.jpg sur le plan d'eau, des leurres font bon voisinage avec les vrais canards ou les oies.
Attention ! Parcours difficile.
OPA5_12.jpg
OPA5_10.jpg OPA5_11.jpg










Sur le retour, nous longeons l'estuaire de la Somme qui est de plus en plus envasé.
Les ports, en général, se vident pour cette raison et il y a de moins en moins de bateaux de pêche. La canalisation est indispensable pour assurer la navigation à cet endroit.
Les troupeaux de moutons sont nombreux sur l'estran.
OPA5_14.jpg OPA5_15.jpg









Nous rentrons tard ...
OPA5_13.jpg
Les animateurs auront du mal à "chauffer la salle".
OPA5_16.jpg OPA5_17.jpg Dîner: Flamiche aux poireaux / Carrelet garni de julienne de légumes, sauce crème / Crème brûlée.

Jeudi 19

OPA6_07.jpg Journée dans Stella qui est, aujourd'hui, une station archi-construite. Pendant la période mérovingienne, cette région n'était constituée que de marais ou était envahie par la mer. Peu à peu, celle-ci se retire, mais les marais restent recouverts de sable et de dunes.
C'est un des plus grands lotissements de France; Stella se met en place au début du XXème siècle. Sa population passe de 5 300 habitants à 30 000, l'été.
Son arrière-plan dans les pins rappelle les Sables d'Or les Pins.
OPA6_06.jpg Ce n'est pas très commerçant. Nous traversons la station puis, nous nous dirigeons vers la plage en passant par les dunes.
OPA6.jpg On retrouve des plantes déjà vues ... mais, aussi la violette cutis (adaptation de la pensée sauvage), les phragmites car, en arrière de la dune, les zones sont humides. Plusieurs milieux différents se distinguent: dune blanche, dune grise, dune noire, panne humide.



OPA6_04.jpg OPA6_05.jpg







De la plage Stella, on peut voir Berck; c'est dire la longueur des plages.
Le retour se fait par les dunes bordant "Stella Maris".
OPA6_02.jpg Déjeuner: Tarte brocolis et maroilles / Rosbeef, sauce poivre / gratin dauphinois, carottes / Fruit.
Après-midi
Traversée de la forêt de Merlimont. Il y a beaucoup de route; nous remarquons le n° des maisons assez curieux. Par contre, la zone dunaire est agréable, mais trop courte. Retour à 17h; journée un peu terne.

Vendredi 20

Visite guidée de Montreuil sur Mer, à l'intérieur de cette ville fortifiée par Vauban.
De tout temps, elle a inspiré de grands auteurs dont Victor Hugo. Dans la rue "La Cavée St-Firmin", fut tournée, en 1925, une version des Misérables.
Les monuments historiques (l'Abbatiale St-Saulve ...),
OPA7.jpg OPA7_02.jpg







les architectures (hôtels particuliers...),
OPA7_04.jpg OPA7_03.jpg







les rues pittoresques,
OPA7_05.jpg OPA7_07.jpg témoins d'un riche passé médiéval, font le charme de cette ville.

Après-midi
Visite: Le Touquet-Paris-Plage. Nous notons beaucoup de villas d'architecture originale, d'importants immeubles dont la majorité ont été construits dans les années 1920, période des Années Folles.
Une visite panoramique en car et shopping, rue St-Jean où il y a peu de spécialités. La plage est ..."à perte de vue".
OPA7_08.jpg Dîner: Bouchées de fruits de mer / Lapin aux pruneaux / Tarte aux figues.
Soirée Cabaret.

Samedi 21

Retour en Bretagne avec un arrêt à Etretat et une randonnée.
OPA8_04.jpg Nous découvrons les falaises grandioses qui surplombent la Manche. La forme de ses falaises invitent à l'imagination.
La Falaise d'Aval: l'érosion a formé une Arche naturelle et une Aiguille haute de 55 mètres, morceau relique de la falaise. Cette porte d'Aval est comparée à un éléphant trompant sa trompe dans l'eau.
OPA8_03.jpg OPA8_05.jpg







OPA8_06.jpg
OPA8_07.jpg La Manneporte (grande porte) plus large que la porte d'Aval est située derrière elle.
La Falaise d'Amont est la plus petite des portes; sur le sommet, se dresse la silhouette de pierre de la chapelle N.D-de-la-Garde, protectrice des pêcheurs.
C'est ainsi que Guy de Maupassant (qui se fait construire une maison, la "Guillette", à Etretat) écrira: "La plage de la beauté célèbre a été si souvent illustrée par les peintres, semble un décor de féerie avec ses deux merveilleuses déchirures de falaise qu'on nomme les Portes".
OPA8_08.jpg OPA8_09.jpg Claude Monet fut inspiré par ses falaises; voici une peinture, "Etretat, soleil couchant".
Etretat.jpg
Etretat, paysage unique au monde.
Déjeuner à l'Auberge des 2 Augustins.
OPA8_02.jpg OPA8_11.jpg
Ensuite, arrêt au Havre: un petit tour au marché aux poissons et visite de l'église St-Joseph.
OPA8_13.jpg
OPA8_12.jpg

Et ... c'est la fin de notre escapade.
Voici un poème du peintre Didier Van Dorn qui s'inspire de la Baie de Somme pour réaliser ses aquarelles.

Entre ciel, terre et mer, pourquoi ce poème ?
La baie de Somme navigue réellement entre ciel, terre et mer.
Un ciel où la course des nuages ne s'arrête jamais,
Une terre et mer sans ligne de démarcation,
Avec un horizon souvent vaporeux et indistinct,
Des courants et des méandres à l'infini.
Une mer qui s'enfuit et disparaît très loin
Pour revenir au galop, gonflant brusquement ses méandres
Pour mieux les engloutir et recouvrir les sables émergents.
Et puis ces nuages, toujours ces nuages qui ne cessent
De courir en laissant de grandes trouées bleues,
Percées par un soleil éclatant
Beau temps, mauvais temps, alternance des saisons,
Pâleurs et contrastes, la baie nous offre toujours
Son immensité, ses espaces qui rejoignent le ciel
Et lui donnent toute sa grandeur et sa poésie.
Je me suis efforcé de peindre tout cela,
Elle est le paysage de ma vie,
Elle est la baie que j'aime.

... et 2 livres:
"L'oubliée de Salperwick" d'Annie Sanerot Degroote, qui fait ressortir le vécu des gens du marais audomarois au XIXème siècle.
"A l'abri de rien" d'Olivier Adam, un livre sur les sans-papiers de Sangatte.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet