mardi 10 décembre 2013

LA CÔTE D'OPALE

Séjour sur la Côte d' Opale, du 14 au 21 septembre 2013.

La Côte d'opale, qui tient son nom de la façon dont la lumière se reflète ici, dans la planète des bleus, s'étend sur 120 km de Dunkerque à Berck sur Mer.

La_Cote_d_Opale.png

Samedi 14

Départ ST Cast sous la pluie.Opale1.jpg Arrêt à Honfleur où a lieu le marché, ce qui crée une grosse affluence avec animations-balades en mer; nous traversons la ville, longeons le Vieux bassin.
Opale2.jpg L'ensemble formé par le Vieux Bassin, les pittoresques maisons du quai Sainte-Catherine, la Lieutenance et l'église Saint-Étienne est ce qui frappe certainement le plus.
A l'extrémité du Vieux Bassin se dresse La Lieutenance, ainsi appelée parce que ce monument servait, à partir du XVIIè siècle, de logis au lieutenant du Roi. C'est le seul vestige important des fortifications de la ville, remanié au cours des siècles, surtout au XVIème et XVIIème siècles.
Datant de la deuxième moitié du XVème siècle, l'église Sainte-Catherine remplace une ancienne église de pierre détruite pendant la Guerre de Cent ans. Elle fut édifiée par les habitants de la ville après le départ des Anglais. Disposant alors de peu de moyens, ils utilisent, comme matière première, le bois en provenance de la forêt de Touques et leurs connaissances en construction navale.
Opale3.jpg Classée "Monument Historique" en 1879, elle a attiré l'attention de nombreux archéologues et historiens. C'est la plus grande église de France construite en bois avec un clocher séparé. D'une robuste construction de chêne, il est édifié sur la maison du sonneur.
Nous montons la côte de Grâce d'où la vue est superbe sur l'estuaire de la Seine, la rade du Havre et le pont de Normandie. Sur le plateau de Grâce se trouve l'un des plus anciens sanctuaires de la région entouré d'arbres séculaires. Notre-Dame de Grâce possède des ex-voto exceptionnels. Près de la chapelle, des carillons.
Opale4.jpg Pour le pique-nique, on n'a pas trop chaud !
Nous passons le pont de Normandie et hop ! Direction Stella Plage. L'hôtel "Les Pelouses" nous attend. Accueil sympa.
Dîner: Terrine de volaille (maison) /Blanquette de veau / Mousse aux fraises.
Animation de la soirée: Marc assure.

Dimanche 15

Matin: de la Baie d'Authie à Berck (11,5km)
L'estuaire de l'Authie se trouve dans le Marquenterre à la limite littorale maritime entre la Somme et le Pas-de-Calais. La Baie d'Authie offre une diversité de paysage: les Mollières (pré-salé avec mares), l'estran (zone découverte par les marées) et des différents massifs dunaires parcourus par les chemins.
OPA2_02.jpg  Nous longeons d'abord un plan d'eau où des hérons, des leurres, des gabions sont visibles.
Nous passons sur des dunes où nous observons roquette des dunes, argousier (plein de vitamines), onagre, euphorbe, mousse des dunes: la tortula, le panicaut, l'oyat.
OPA2.jpg Nous revenons sur Berck par la plage en direction du centre de cure; la plage est très grande, on a un regard sur les bâches (bancs de sable dangereux à cause des courants).
Curieuses, ces cabines dispersées sur la plage !
OPA2_04.jpg Nous poursuivons la rando sur la digue, puis nous engageons dans les dunes; on va d'ailleurs en grimper une (35m),OPA2_06.jpg qui nous permet de rejoindre un sous-bois pour terminer la promenade.
Déjeuner à Stella Maris (c'est un peu l'usine): Assiette gourmande de gésiers et magret /Tomates /Gratin de légumes / Mousse au chocolat.
Après-midi: (5km)
Montreuil sur Mer datant du 9è siècle, est installée sur un promontoire dominant la Canche près d'Etaples. Bien qu'éloignée de 10km de la mer, elle fut un port maritime important.
OPA2_11.jpg La ville, déjà fortifiée, devrait son nom à un "petit monastère" (monasterolium). On sait que, quelque temps plus tard, après 913, les moines de Landévennec (Finistère) y trouvèrent refuge après la destruction de leur monastère par les Vikings et créent, en 926, l'abbaye Saint Walloy en l'honneur de St Walloy (déformation locale du nom de St Guénolé).
OPA2_08.jpg OPA2_09.jpg Nous faisons le tour des remparts ( 25m de hauteur et 3,5km de longueur); ils sont incroyablement construits: en briques, grès, silex, calcaire. La ville est invisible du pied des remparts.
OPA2_10.jpg OPA2_12.jpg Nous nous arrêtons au niveau d'un passage souterrain.
Nous passons devant la petite église bien éclairée: l'église Saint-Josse-au-Val; réalisée en craie, son implantation est perpendiculaire à la rue et en bordure d'alignement.
Intérêt historique: c'est la dernière église vouée au culte, avec St Saulve, à Montreuil. Elle porte encore quelques traces d'un édifice antérieur (revers de la façade orientale: pinacles gothiques pris dans la maçonnerie). On ignore sa date de construction. Dédiée à St Josse, l'église s'est dotée d'un très beau maître-autel en marbre de Carrare, sculpté par Louis Noël, sur lequel sont reproduites deux scènes de la légende de ce saint ermite.

En fin de journée:
Exceptionnellement, on prend quelques libertés avec le programme pour aller voir les phoques. Ils sont bien visibles à ce niveau de marée ... mais quel vent !!!
Les phoques gris et veaux marins sont incontestablement devenus, depuis quelques années, les mascottes de la ville de Berck sur Mer.

Phoques.jpg OPA2_13.jpg











On rentre: il pleut, il vente ...
Soirée diaporama.

Lundi 16

Matin: Randonnée (7km) "Les hauts balcons d'Escalles" avec la découverte du Cap Blanc-Nez.
OPA3_04.jpg Le Cap Blanc-Nez est un cap situé à Escalles dans le Pas-de-Calais, à 10km de la ville de Calais. C'est la falaise la plus septentrionale (désigne le point cardinal "nord") de France.
Il est constitué de falaises escarpées, constituées de craie et de marne. Elles s'élèvent jusqu'à 134 m de haut (151 m selon le Conservatoire du littoral) au-dessus d'un estran rocheux.
OPA3_05.jpg Elles supportent une lande herbeuse, d'une qualité liée au sol, au vent et aux embruns salés. Ces pelouses herbeuses sont entourées de grandes cultures et sont localement marquées par des séquelles de guerre (cratères de bombes de la Seconde Guerre mondiale).
C'est un des sites emblématiques du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.
OPA3_10.jpg Au sommet, se trouvent des bunkers (fortifications pour se protéger des attaques) datant de la Seconde Guerre mondiale. Un monument en forme d'obélisque, nommé la Dover Patrol, a été érigé au sommet du Cap. Ce dernier, mémorial dédié à la patrouille de Douvres, symbolise le sacrifice des soldats français et britanniques qui ont défendu les eaux du Pas de Calais, hautement stratégiques, au cours de la Première Guerre mondiale.
Le temps est clair,
OPA3_02.jpg nous distinguons les côtes anglaises, le Cap Gris-Nez, la baie de Wissant (qui a la plus belle plage de sable fin de la Côte d'Opale).
OPA3_03.jpg On suit le trajet des ferries; le trafic y est important. Nous sommes au niveau le plus étroit de la Manche (30km). Bonne lumière, donc, la vision est bonne.
OPA3.jpg

Du car, nous apercevons l'entrée du tunnel sous la Manche (the Channel Tunnel). Composé de deux tubes parcourus par des trains et d'un tube de service plus petit, il est long de 50,5km (30km sous le fond marin). Il est exploité par la société franco-britannique Eurotunnel.
Nous passons à Sangatte. De 1999 à 2002, la commune a fait l'objet d'une importante exposition médiatique pour avoir hébergé un centre d'accueil pour les immigrés sans-papiers cherchant à passer au Royaume-Uni.
On déjeune à la brasserie audamaroise de St Omer. (Assiette de charcuterie / Filet mignon, frites / Tarte à la bière).
Recette de la Tarte à la bière

  • 1 pâte brisée
  • 200g de sucre ou vergeoise
  • 2 œufs
  • 20cl de bière blanche
  • 35g de beurre

Étaler la pâte, verser uniformément le sucre, battre les œufs, mouiller avec la bière, verser doucement sur le sucre, parsemer de petits morceaux de beurre.
Cuisson: Th 7 (270°) - 35 mn.

Après-midi tranquille sur les marais audomarois.
Le marais audomarois qui s'étend sur 15 communes du Pas-de-Calais et du Nord, couvre une superficie de 35km²; ce qui en fait la plus vaste zone humide de la région avec 160km de rivières navigables. C'est une zone humide tourbeuse, inondée par la mer.
Le marais est devenu, au XIXè siècle, une région maraîchère et d'élevage. Aujourd'hui, il reste le seul marais français de cette importance.
Le moyen de transport utilisé (même par le facteur), jusque dans les années 1970, était la bacôve (grande barque de bois à fond plat qui pouvait transporter le bétail et les cageots de légumes).
OLYMPUS DIGITAL CAMERA Les canaux (appelés Watringue ou Watergang) qui sillonnent le marais et les chemins sont propices à une activité de tourisme et de loisirs. Une dizaine de sentiers pédestres, ainsi que le GR128 sillonnent le marais. On peut également le parcourir à vélo ou à cheval; mais, le meilleur moyen reste la navigation sur l'eau.
OPA3_07.jpg OPA3_08.jpg Arrêt à la Coupole, près de St Omer. C'est un bunker (immense dôme de béton, d'une épaisseur de 5m) de la Seconde Guerre mondiale construit par l'Allemagne nazie pour servir de base de lancement pour les fusées V2 visant Londres et le Sud de l'Angleterre. Mais, les intenses bombardements alliés les empêchèrent de terminer les travaux. Le complexe n'entra jamais en service.
En 1997, cet édifice fut transformé en musée (centre d'histoire et planétarium) et ouvert au public.
Au retour, un paysage de 70 éoliennes.
OPA3_11.jpg autour de Fruges, dans l'arrondissement de Montreuil; un aperçu de champs de betteraves. En 1821, fut créée une Sucrerie et, en 1898, Ferdinand Beghin construisit à Thumeries, une raffinerie pour produire du sucre blanc.
Dîner: Ficelle picarde / Coq au vin / Tarte.
RecetteFicellePicarde.jpg









Mardi 17

Randonnée au Mont Saint-Frieux. Nous montons tranquillement à travers le sous-bois. Puis, le chemin devient un peu plus raide, en fin de parcours (alt: 160m).
OPA4.jpg OPA4_02.jpg Beau point de vue sur le Boulonnais et sur Hardelot dans les dunes et, sur la gauche, l'embouchure de la Canche.
A l'horizon, apparaissent quelques ferries. Sur le sol, nous reconnaissons quelques plantes: tortula, belladone ... Hélas, nous n'avons pas vu les vaches Highlands.Vache_Highland.jpg
Ne pas les confondre avec les bisons. La Highland est une race bovine écossaise, originaire de la région des Highlands, très rustique, réclamant peu de soins et capable de vivre dans des conditions les plus rudes: froid, neige, marais. Elle consomme les arbustes; ce qui en fait une excellente débroussailleuse.
Ouf ! Le temps gris devient ensoleillé.
Déjeuner à Stella Maris: Assiette de charcuterie / Carbonade et tagliatelles / Fruits.
Après-midi
Il pleut ! Heureusement pour nous ... C'est la visite du musée à Etaples, situé sur l'estuaire de la Canche, qui est prévue.
OPA4_04.jpg OPA4_05.jpg Présentation de la pêche en mer: matériel, techniques, conditions de pêche, équipement des bateaux ... espèces vivantes en aquarium nursery (bar, lieu, raie, roussette, vieille, plie, carrelet ...)
OPA4_06.jpg OPA4_07.jpg Lorsqu'on sort, il pleut des cordes ... Malgré la pluie, du car, nous verrons un cimetière britannique.
Dîner: Soupe de choux-fleurs / Sole meunière / Fromage / Tarte.

Mercredi 18

Matin: Parc du Marquenterre, parc ornithologique créé en 1973, est situé au bord de la réserve de la Somme. Cet ancien polder est une halte pour les migrateurs (entre la Sibérie et l'Afrique); plus de 300 espèces sont identifiées.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA Nous avons la chance (car la marée montante s'y prête bien et les force à se regrouper) d'observer de beaux groupes d'oiseaux: hérons, aigrettes, courlis, foulques, avocettes, tadornes, spatules, barges, oies, sternes, grand cormoran, chevalier gambette, chevalier aboyeur, huîtrier-pies, vanneaux, hirondelles. L'aménagement de points d'observation leur assure une relative tranquillité.
Aujourd'hui, un animal a son importance; il s'agit du cheval boulonnais: le Henson ou cheval de la Baie de Somme.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA C'est une race chevaline française dont l'idée émerge, au début des années 1970. Issue de croisements entre des chevaux de sang chaud de race de Selle français et Anglo-arabe, entre autres, et des chevaux Fjord à sang froid d'origine norvégienne. Créée afin d'obtenir une monture adaptée au tourisme équestre, elle est en plein essor dans cette Baie et, en particulier, dans le Marquenterre qui est le berceau de race.
Déjeuner au Relais de Saint-Firmin: Ficelle picarde / Dos de cabillaud à la sauce normande / Fromage / Tarte aux pommes.
Après-midi
OPA5_04.jpg Traversée de la Baie de Somme (3h) sur les Mollières.
OPA2_18.jpg Les mollières (terres molles) sont les parties végétalisées de la baie. Il s'agit d'un marais salé littoral. On va retrouver dans ce milieu, un étagement caractéristique de la végétation en fonction du recouvrement par les marées. On compte 3 parties distinctes:

  • Le haut schorre : recouvert uniquement par les plus grandes marées
  • Le moyen schorre: atteint par toutes les grandes marées
  • Le bas schorre : non recouvert par marées de morte eau

Cette succession, typique dans la Baie de Somme, est visible sur les berges des chenaux qui entrecoupent les mollières, appelés "marigots".
OPA5_03.jpg On trouve également la Slikke. C'est le domaine alternativement immergé et émergé deux fois en 24 heures, même aux marées les plus faibles.
Allons-y !!! Départ: Le Crotoy ; Arrivée: Saint-Valéry-sur-Somme
Notre guide nous fait un carottage pour commencer; ce qui nous permet de repérer des néréis. Il nous présente quelques plantes halophytes: salicorne, aster maritime, obione...
OPA5_05.jpg
OPA5_07.jpg OPA5_08.jpg
Nous allons avoir l'occasion de rencontrer des chasseurs qui se mettent en place dans leur gabion;
OPA5_09.jpg sur le plan d'eau, des leurres font bon voisinage avec les vrais canards ou les oies.
Attention ! Parcours difficile.
OPA5_12.jpg
OPA5_10.jpg OPA5_11.jpg










Sur le retour, nous longeons l'estuaire de la Somme qui est de plus en plus envasé.
Les ports, en général, se vident pour cette raison et il y a de moins en moins de bateaux de pêche. La canalisation est indispensable pour assurer la navigation à cet endroit.
Les troupeaux de moutons sont nombreux sur l'estran.
OPA5_14.jpg OPA5_15.jpg









Nous rentrons tard ...
OPA5_13.jpg
Les animateurs auront du mal à "chauffer la salle".
OPA5_16.jpg OPA5_17.jpg Dîner: Flamiche aux poireaux / Carrelet garni de julienne de légumes, sauce crème / Crème brûlée.

Jeudi 19

OPA6_07.jpg Journée dans Stella qui est, aujourd'hui, une station archi-construite. Pendant la période mérovingienne, cette région n'était constituée que de marais ou était envahie par la mer. Peu à peu, celle-ci se retire, mais les marais restent recouverts de sable et de dunes.
C'est un des plus grands lotissements de France; Stella se met en place au début du XXème siècle. Sa population passe de 5 300 habitants à 30 000, l'été.
Son arrière-plan dans les pins rappelle les Sables d'Or les Pins.
OPA6_06.jpg Ce n'est pas très commerçant. Nous traversons la station puis, nous nous dirigeons vers la plage en passant par les dunes.
OPA6.jpg On retrouve des plantes déjà vues ... mais, aussi la violette cutis (adaptation de la pensée sauvage), les phragmites car, en arrière de la dune, les zones sont humides. Plusieurs milieux différents se distinguent: dune blanche, dune grise, dune noire, panne humide.



OPA6_04.jpg OPA6_05.jpg







De la plage Stella, on peut voir Berck; c'est dire la longueur des plages.
Le retour se fait par les dunes bordant "Stella Maris".
OPA6_02.jpg Déjeuner: Tarte brocolis et maroilles / Rosbeef, sauce poivre / gratin dauphinois, carottes / Fruit.
Après-midi
Traversée de la forêt de Merlimont. Il y a beaucoup de route; nous remarquons le n° des maisons assez curieux. Par contre, la zone dunaire est agréable, mais trop courte. Retour à 17h; journée un peu terne.

Vendredi 20

Visite guidée de Montreuil sur Mer, à l'intérieur de cette ville fortifiée par Vauban.
De tout temps, elle a inspiré de grands auteurs dont Victor Hugo. Dans la rue "La Cavée St-Firmin", fut tournée, en 1925, une version des Misérables.
Les monuments historiques (l'Abbatiale St-Saulve ...),
OPA7.jpg OPA7_02.jpg







les architectures (hôtels particuliers...),
OPA7_04.jpg OPA7_03.jpg







les rues pittoresques,
OPA7_05.jpg OPA7_07.jpg témoins d'un riche passé médiéval, font le charme de cette ville.

Après-midi
Visite: Le Touquet-Paris-Plage. Nous notons beaucoup de villas d'architecture originale, d'importants immeubles dont la majorité ont été construits dans les années 1920, période des Années Folles.
Une visite panoramique en car et shopping, rue St-Jean où il y a peu de spécialités. La plage est ..."à perte de vue".
OPA7_08.jpg Dîner: Bouchées de fruits de mer / Lapin aux pruneaux / Tarte aux figues.
Soirée Cabaret.

Samedi 21

Retour en Bretagne avec un arrêt à Etretat et une randonnée.
OPA8_04.jpg Nous découvrons les falaises grandioses qui surplombent la Manche. La forme de ses falaises invitent à l'imagination.
La Falaise d'Aval: l'érosion a formé une Arche naturelle et une Aiguille haute de 55 mètres, morceau relique de la falaise. Cette porte d'Aval est comparée à un éléphant trompant sa trompe dans l'eau.
OPA8_03.jpg OPA8_05.jpg







OPA8_06.jpg
OPA8_07.jpg La Manneporte (grande porte) plus large que la porte d'Aval est située derrière elle.
La Falaise d'Amont est la plus petite des portes; sur le sommet, se dresse la silhouette de pierre de la chapelle N.D-de-la-Garde, protectrice des pêcheurs.
C'est ainsi que Guy de Maupassant (qui se fait construire une maison, la "Guillette", à Etretat) écrira: "La plage de la beauté célèbre a été si souvent illustrée par les peintres, semble un décor de féerie avec ses deux merveilleuses déchirures de falaise qu'on nomme les Portes".
OPA8_08.jpg OPA8_09.jpg Claude Monet fut inspiré par ses falaises; voici une peinture, "Etretat, soleil couchant".
Etretat.jpg
Etretat, paysage unique au monde.
Déjeuner à l'Auberge des 2 Augustins.
OPA8_02.jpg OPA8_11.jpg
Ensuite, arrêt au Havre: un petit tour au marché aux poissons et visite de l'église St-Joseph.
OPA8_13.jpg
OPA8_12.jpg

Et ... c'est la fin de notre escapade.
Voici un poème du peintre Didier Van Dorn qui s'inspire de la Baie de Somme pour réaliser ses aquarelles.

Entre ciel, terre et mer, pourquoi ce poème ?
La baie de Somme navigue réellement entre ciel, terre et mer.
Un ciel où la course des nuages ne s'arrête jamais,
Une terre et mer sans ligne de démarcation,
Avec un horizon souvent vaporeux et indistinct,
Des courants et des méandres à l'infini.
Une mer qui s'enfuit et disparaît très loin
Pour revenir au galop, gonflant brusquement ses méandres
Pour mieux les engloutir et recouvrir les sables émergents.
Et puis ces nuages, toujours ces nuages qui ne cessent
De courir en laissant de grandes trouées bleues,
Percées par un soleil éclatant
Beau temps, mauvais temps, alternance des saisons,
Pâleurs et contrastes, la baie nous offre toujours
Son immensité, ses espaces qui rejoignent le ciel
Et lui donnent toute sa grandeur et sa poésie.
Je me suis efforcé de peindre tout cela,
Elle est le paysage de ma vie,
Elle est la baie que j'aime.

... et 2 livres:
"L'oubliée de Salperwick" d'Annie Sanerot Degroote, qui fait ressortir le vécu des gens du marais audomarois au XIXème siècle.
"A l'abri de rien" d'Olivier Adam, un livre sur les sans-papiers de Sangatte.

mercredi 25 septembre 2013

A la découverte du PAYS BIGOUDEN

Fin mai, cinquante et un randonneurs Castins découvrent ce pays.
LOCT1.jpg Le car prend la direction de Loctudy.
A 11h30, nous arrivons à QUIMPER. Il est prévu une halte pour pique-niquer au pied du Mont Frugy.
Pendant la révolution, il fut appelé "Montagne sur l'Odet". En montant sur le sommet, nous bénéficions d'une magnifique vue sur l'Odet. C'est un véritable poumon vert au cœur de la ville de Quimper.
LOCT2.jpg
Maintenant, laissons-nous séduire par cette ville qui est la capitale de la Cornouaille.
Après avoir longé de charmantes passerelles de l'Odet (Au XVIIIème et XIXème siècles, de nombreux navigateurs et explorateurs furent formés à l'école des Jésuites), nous pénétrons dans la cathédrale gothique Saint Corentin (nom de son premier évêque). nous remarquons une différence d'orientation entre le chœur et la nef, de magnifiques vitraux. Elle possède 2 flèches et, entre celles-ci, se dresse la statue du roi Gradlon à cheval.
LOCT3.jpg LOCT4.jpg Sur la place Saint Corentin, la statue du Dr Laennec, inventeur de la méthode d'auscultation en médecine, le stéthoscope.
Plus loin, le "Jardin de la Retraite" comporte trois espaces: le Jardin des palmiers, les Plantes à feuilles larges d'aspect tropical et les Plantes de terrain sec.
LOCT5.jpg Nous arpentons d'anciennes rues étroites où sont construites des maisons à pans de bois.
LOCT6.jpg LOCT7.jpg Nous voici dans le quartier de Locmaria, site primitif de Quimper. L'activité du port connaîtra un développement important jusqu'au milieu du XXème siècle. Près de l'abbaye, un jardin médiéval classé "Jardin remarquable" et les célèbres faïenceries de Quimper (HB Henriot). Depuis plus de de trois siècles, l'art de la faïence se perpétue à Quimper.


LOCT8.jpg
LOCT9.jpg

Direction Loctudy... Arrivée au Domaine du Dourdy vers 17heures.
Pendant 3 jours, nous nous laissons guider par Étienne (guide local),

LES INCONTOURNABLES


LOCT10B.jpg

LOCTUDY

Loctudy, un des 8 ports bigoudens, est situé dans l'embouchure de la rivière de Pont L'Abbé. Son produit phare est la langoustine, surnommée "la Demoiselle de Loctudy".
LOCT11.jpg

Il existe 2 phares: le phare de la Perdrix (ressemblant à un échiquier avec ses 64 cases en noir et blanc) et sur la plage de Langoz, le phare de Langoz, qui, depuis 1962, n'a plus de gardien; il est automatisé.

LOCT13.jpg LOCT14.jpg
De l'autre côté, l’île Tudy; pour s'y rendre, il y a la possibilité d'emprunter le bateau-passeur.

LOCT15.jpg

COMBRIT - SAINTE MARINE

Nous traversons le Bois de Roscouré tout en longeant l'Odet.

LOCTUDY.jpg LOCTUDY_02.jpg LOCTUDY_03.jpg



Nous nous arrêtons à une fontaine pour découvrir des larves de salamandres.

LOCTUDY_05.jpg LOCTUDY_06.jpg

Voici le Pont de Cornouaille qui, enjambant l'Odet, relie Bénodet à Combrit; il fut inauguré en 1972.

LOCTUDY_04.jpg

L’Église St Tugdual possède à l'intérieur des poutres sablières originales. Elles représentent des têtes de monstres, des scènes de vie quotidienne (pêche miraculeuse, récoltes, labours ...).

LOCTUDY_07.jpg
LOCTUDY_08.jpg LOCTUDY_09.jpg








En 1675, elle fut le point de départ de la Révolte des Bonnets Rouges, déclenchée par la hausse des taxes dont celle sur le papier timbré, nécessaire pour les actes authentiques. Le clocher fut décapité et refait en 1774, suite au pardon accordé par Louis XVI.

SUR L'ODET

LOCOD_09.jpg

Rendez-vous à la cale du port de Bénodet.
Vite, le bateau nous attend; nous embarquons à bord d'une vedette de la Compagnie des Vedettes de l'Odet.
L'Odet, "la plus jolie rivière de France", prend sa source dans les Montagnes Noires à St Goazec et se jette dans l'Atlantique à Bénodet.
Cette croisière nous fait découvrir des lieux chargés d'histoire et de légendes.
De nombreux châteaux et manoirs. Malgré la pluie, nous en apercevons quelques-uns.

LOCOD.jpg

Le château de
Kerbirinik, château rose qu’Émile Zola séjourna en 1883.
Kergoz qui appartient à la famille Kernafflen de Kergos depuis le XVI ème siècle. Winston Churchill y passait ses vacances; il aimait peindre des aquarelles.
Kérouzien, de style italien, surnommé le "château de cartes" car une anecdote raconte qu'il aurait, un jour, été joué aux cartes.
Lanhuron qui, avec ses hautes cheminées, évoque une malouinière, a été édifié par la famille Bobet.

LOCOD_02.jpg LOCOD_08.jpg LOCOD_05.jpg LOCOD_03.jpg











Face au domaine de Perennou, nous voyons un petit ponton qui se trouve à l'extrémité de la propriété de la famille d'Eric Tabarly. Une bouée permettait au navigateur de mouiller son Pen Duick.
Puis, un haut rocher marqué de blanc, le saut de la pucelle. La légende raconte qu'une jeune fille poursuivie par un rustre se retrouva au sommet de ce rocher. Elle se jeta dans l'Odet ; son ange gardien apparut et l'aida à traverser la rivière. L'homme sauta mais se noya.

LOCOD_04.jpg
LOCOD_07.jpg

Terminons notre croisière par un poème, écrit en 1917, par Guillaume Apollinaire.

L'Odet
Est la plus bleue et la plus claire
Rivière

Loin de la guerre atroce et des coups de canon
Bénodet ne sait pas celle-là qu'il préfère
La mer aux mille écueils ou sa tendre rivière
L'Odet plus douce encore que ne sonne son nom.

Mais le temps passe, il faudra bien que tu t'en ailles
Laissant Quimper et le Comté de Cornouaille.

LA POINTE DE LA TORCHE

La Pointe de la Torche, battue par les vents est impressionnante.
LOCTORC.jpg
LOCTORC_02.jpg
LOCTORC_03.jpg C'est sur cette plage à perte de vue que nous commençons notre promenade. Randonneurs, nous apprécions ce panorama mais, également les surfeurs, amateurs de sensations fortes.
Imaginez qu'au printemps, des champs de tulipes y sont cultivés.

LOCTORC_05.jpg
LOCTORC_06.jpg

Nous longeons la côte rocheuse en direction de Penmarc'h. côte dangereuse ...
Le 10 octobre 1870, il y eut un drame. Ce jour-là, la famille du préfet du Finistère vient pique-niquer sur le plus haut rocher de St Guénolé. Une vague déferlante emporte sa femme, sa fille et trois autres membres de la famille.
Nous arrivons au port de St Guénolé, 5ème port français en tonnage pour les ventes en criée. Étienne, nous propose la découverte du port (Chalutiers côtiers et hauturiers) et de la criée. La halle des ventes est l'une des plus modernes de France. La vente se déroule dans un amphithéâtre. On y vend des langoustines, sardines, lottes, cabillauds, soles, St Pierre ...

LOCTORC_08.jpg
LOCTORC_09.jpg

Au retour, le car s'arrête à la chapelle Notre Dame de Tronoën, célèbre par son calvaire sculpté, le plus ancien de Bretagne.
LOCTORC_11.jpg

PONT L’ABBÉ

LOCTBBE.jpg Quand on partait de bon matin,
Quand on partait sur les chemins,
A pied,
Nous étions 51 Randonneurs
A prendre le chemin de halage
De la rivière de Pont L'Abbé...


Sept kilomètres, sur un agréable chemin bordé d'arbres.

LOCTBB_02.jpg

LOCTBB.jpg La rivière est reconnue d'intérêt européen au titre de sa richesse ornithologique. On y croise des aigrettes, hérons, bécasses, avocettes, canards, échassiers...
LOCTBBE1.jpg







Sur cette ria, existe un monument historique classé, le Menhir mouillé de Penglaouic qui prend un bain de pied à marée montante.


LOCTBB_04.jpg LOCTBB_05.jpg







En arrivant à Pont L'Abbé, nous remarquons un monument " Aux Bigoudens ". Il fut réalisé, en 1931, par le sculpteur François Bazin.
LOCTBB_07.jpg Il met en scène des bigoudènes aux cinq âges de la vie: la grand mère, la mère, la sœur, la jeune fille et la petite fille.
LOCTBB_08.jpg LOCTBB_09.jpg




Les hommes sont absents; c'est l'angoisse de l'attente, la tristesse et la résignation qui se lisent sur leur visage.
LOCTBB_10.jpg
LOCTBB_11.jpg
Nous nous arrêtons devant l'église Notre Dame des Carmes. De style gothique, elle est pourvue d'un clocher à dômes superposés. Sa rosace du chœur (7,70 m de diamètre)

LOCTBB_12.jpg LOCTBB_13.jpg et son orgue exceptionnel attirent notre attention.
LOCTBB_14.jpg

Voici venu le temps de flâner au marché de cette ville; c'est le marché le plus grand du Finistère sud. Nous nous laissons emporter par cette agréable ambiance propre aux marchés.
Certains achèteront un souvenir gourmand ...
LOCBB_20.jpg D'autres feront une pause pour prendre des forces.
LOCTBB_16.jpg LOCTBB_17.jpg




Pendant ces quatre jours, le Pays Bigouden nous a dévoilé ses nombreuses facettes et nous entraîne dans des découvertes inoubliables: paysages sauvages, côtes subissant les assauts des vents et des marées, des villes et des ports de toute beauté ...

LOCTBB_19.jpg

Savez-vous ce que dit la légende ?
La hauteur des coiffes des Bigoudènes seraient une réponse des femmes à la décapitation des clochers. Suite à la révolte des Bonnets Rouges, Louis XIV avait puni les Finistériens en détruisant de nombreux clochers.
En réalité, ce n'est qu'au XXème siècle que la coiffe a pris de l'altitude ...

LOCTBB_18.jpg

vendredi 21 décembre 2012

A la découverte du PAYS BASQUE

Bienvenue.jpg
Mi-septembre, 48 Randonneurs Castins prennent le car qui les mène dans le Pays Basque.
Ce pays se compose de 7 provinces:
4 provinces espagnoles et 3 provinces françaises (Le labourd, La Basse Navarre et La Soule).
Carte.gif
Arrêtons-nous à la province "Le Labourd" où nous séjournons une semaine.
Cette province est très riche en villages typiques: maisons labourdines traditionnelles, frontons, églises ..., en villes et stations balnéaires sur " La Côte d'Argent", qui s'étend de Biarritz à Hendaye.

Nos coups de cœur

SARE

Sare.jpg C'est un village idyllique pour les amoureux de la randonnée. Grâce à cinq circuits pédestres organisés par des guides , nous le découvrons.
Sa situation géographique - 26 kilomètres de frontières - et le caractère de ses habitants lui ont valu le titre de "Mecque de la contrebande".
Il est entouré de montagnes (Atzuria, La Rhune) et situé à 14 kilomètres de la mer (St Jean de Lutz). Il bénéficie du label des plus beaux Villages de France.
Au cœur du village, l’église St Martin, majestueuse avec sa tour à cinq étages est entourée de l'ancien cimetière aux étranges stèles discoïdales.
Eglise.jpg A l'intérieur, trois étages de galeries en chêne sculpté et les balustres en bois tourné.
Sur le clocher une inscription basque rappelle que
"Toutes les heures blessent l'homme, la dernière tue".
Int.jpg

Fronton2.jpg







Près de l'église, le Fronton où on pratique la "Pelote basque".
En empruntant le chemin des contrebandiers balisé par "le pottok bleu" (le petit cheval bleu), nous observons quatorze oratoires qui sont des édifices religieux dédiés à un saint (St Ignace, St Eloi, St Pierre ...).

BalisagePottok.jpg Oratoire.jpg Pourquoi? A la suite des vœux formulés, au XVIIème siècle, par les marins pêcheurs.
Une voie médiévale, "Galtzada", qui, autrefois était une route, est aujourd'hui un sentier où démarrent de nombreuses randonnées.
Voie.jpg De nombreux ponts dont le pont romain réservé aux piétons, des anciens lavoirs restaurés ...
Pont.jpg En s'engageant dans un chemin de terre ombragé et escarpé, nous atteignons le sommet "Suhalmendi" (300m d'altitude).
Suhalmendi.jpg Difficile cette montée ... par grande chaleur. Qu'importe! Nous bénéficions d'un très beau panorama sur la baie de St Jean de Luz et le village de Sare.
Suh2.jpg

A Sare, il y a des maisons labourdines. Pour découvrir leur architecture, nous visitons Ortillopitz, maison basque authentique construite sur les hauteurs de Sare, en 1660, au centre d'un domaine de plusieurs hectares.
La maison basque ou etxea (prononcez etchéa) est porteuse d'une tradition. La vie sociale et politique s'organisait autour de l'etxea. Elle devait être transmise intacte, indivise au sein de la famille. Elle se transmet en totalité à un seul héritier, le plus souvent l'aîné. Il est le "Maître de maison" en tant qu'héritier d'une "maison de Maître".
Ortillopitz.jpg Elle représente l'importance des liens qui unissent les familles autour de ce bien précieux. Encore aujourd'hui, des familles entières portent les noms des maisons. Par exemple, la famille de Etxeberria c'est-à-dire de la maison neuve.
Elle est construite face au soleil levant. Sa façade blanchie à la chaux contraste avec le rouge foncé des colombages. Pourquoi cette couleur? A l'origine, les marins rapportant les fonds de pots de peinture de leurs bateaux, utilisaient les restes pour badigeonner les pans de bois de leur maison. Certaines ont leur colombage vert foncé.
Généralement, l'encadrement de la porte est en pierres de taille, le porche est profond et le toit en tuiles romaines rouges.
SareCuisine.jpg SareGren.jpg Nous entrons dans le lorio ou large vestibule; un escalier nous conduit dans une vaste cuisine, les chambres. A l'étage supérieur, le grenier où les matériaux d'autrefois y sont présents. Au plafond, sont suspendus des piments.

SareCidre.jpg A la fin de la visite, le guide -d'un geste rituel- nous offre un verre de cidre, la boisson des basques.

Les champs sont clôturés de hautes pierres plates, les lauzes qui sont enfoncées dans la terre (60 cm de profondeur) et alignées les unes à côté des autres.

La forêt de Sare est remarquable par ses chênes têtards. Avec le temps, l'arbre prend une forme torturée étonnante.

SareChene.jpg SarePalomb.jpg

Située au pied du col de Lizarrieta, cette forêt est un lieu de départ pour le circuit des Palombières.
Dirigeons-nous vers ce col...Plusieurs palombières qui sont les témoins d'une pratique immémoriale de chasse à la palombe ou pigeon ramier. C'est un oiseau migrateur qui franchit les cols pyrénéens à l'automne. La chasse traditionnelle en palombières utilise la ruse pour faire poser le vol de palombes autour d'une cabane perchée dans les arbres, dans laquelle sont cachés les chasseurs à l'affût.

SarePal.jpg SarePal2.jpg











Circuit sur les flancs de La Rhune.
Direct.jpg Après une longue montée, un plateau herbeux puis une rude montée caillouteuse, nous atteignons la Chapelle d'Olhain (600m).

SareChap3.jpg

Ce lieu pourrait avoir été le refuge d'un ermite entre 1793 et 1813. Cette chapelle est entourée par les ruines d'une redoute,dite Louis XIV, de forme pentagonale dont deux côtés font plus de 25 mètres. Les redoutes qui sont nombreuses dans cette région sont des vestiges de la campagne des Pyrénées Occidentales (1794) et des guerres de l'Empire.
SarePot.jpg
A partir des Grottes de Sare, une randonnée transfrontalière rejoint la montagne Atzuria ou Pena Plata (Roche blanche). Elle doit son nom aux plaques de mica qui brillent au soleil.
SareLoret.jpg SareLoret2.jpg








Au col Akoka, existe une bergerie "Loretxoa", aménagée en bar-restaurant. Sur une pierre est gravée les paroles d'une chanson qui s'intitule "La petite fleur".

LA RHUNE

SareRhune.jpg Située à 905 mètres d'altitude, La Rhune est la montagne sacrée du pays basque. C'est l'impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III qui fit de La Rhune, un lieu célèbre quand elle organisa, en 1859, une excursion.
SareTrain.jpg A la gare du col de St Ignace, nous montons dans le petit train à crémaillère (construit en 1924) qui nous emmène au sommet. Trente-cinq minutes de trajet et l'horizon se présente sur 360°. Quelle chance! Nous bénéficions d'une bonne visibilité. C'est un panorama exceptionnel avec vue sur la côte du littoral et la montagne espagnole.
SareRhune3.jpg SareRhune2.jpg




En flânant sur le sommet, nous apercevons quelques habitants: le pottok (prononcez potiok), petit cheval (moins de 1m30) à robe noire ou brune vivant en liberté, Sarerhune4.jpg la manech, brebis à tête rousse dont le lait est utilisé pour le fromage du pays, le Vautour Fauve, rapace emblématique de la chaîne pyrénéenne.
Des Ventas ou boutiques accueillent les touristes.
Au retour, nous contemplons les pottoks et les manechs qui paissent sur le massif.

AINHOA

Célèbre par son église construite en grès rose et abritant un beau retable. C'est une merveille lorsqu'il est éclairé.
SareAinhoa.jpg Le cimetière offre un exemple de l'art funéraire basque: les stèles discoïdales avec motifs. Sur certaines le lauburu ou croix basque qui signifie quatre têtes. C'est un signe solaire symbolisant les quatre éléments de la vie: la terre, l'eau, l'air et le feu.
SareAinhoa2.jpg SareAinhoa3.jpg











ARCANGUES

Luis Mariano y a vécu; il repose dans le cimetière de ce village depuis juillet 1970.
Que chantait-il sur le Pays Basque?
"Il est un coin de France
Où le bonheur fleurit,
Où l'on connaît d'avance
Les joies du paradis,
Et quand on a la chance
D'être de ce pays
On est comme en vacances,
Durant toute sa vie ..."

BAYONNE

Située au confluent de la Nive et de l'Adour, Bayonne, ville fortifiée depuis plus de quinze siècles, est la capitale du Pays Basque.
SareBay.jpg Elle comporte 2 principaux quartiers:
le Petit Bayonne qui accueille le musée basque et le musée Bonnat.
le Grand Bayonne qui est la partie la plus ancienne avec la cathédrale gothique Sainte Marie ou Notre Dame, le Château-Vieux et les remparts construits par Vauban.
SareBay3.jpg
SareBay3B.jpg En visitant la cathédrale, nous remarquons les couleurs variées des peintures murales et des vitraux des chapelles absidiales. Son cloître, qui est l'un des plus grands de France, est toujours un lieu de manifestations culturelles.
SareBay4.jpg Bayonne a un patrimoine architectural exceptionnel.

BIARRITZ

SareBiar.jpg En entrant dans cette ville, notre regard se porte sur un phare qui domine la mer (73 mètres au dessus du niveau de la mer).
SareBiar2.jpg Au XIème siècle, Biarritz était un port de pêche à la baleine. puis, à partir de 1784, les bains de mer sont à la mode. Au milieu du XIXème siècle, Napoléon III fait construire un palais pour l'impératrice Eugénie, tombée amoureuse du site, Elle a transmis sa passion pour les bains.
Palais2.jpg L’empereur aménage le Rocher de la Vierge qui est relié à la terre par une passerelle.
SareBiar4.jpg
Quelques randonneurs profitent des joies de la baignade.
Visite du Musée du Chocolat qui nous plonge dans la forêt tropicale vénézuélienne pour mieux comprendre la culture du cacao. Vue sur les ateliers de fabrication, la collection de machines du siècle dernier, les anciennes publicités ... Nos papilles sont récompensées ... par une dégustation de chocolat chaud. Un vrai délice!

SareBiar5.jpg

CAMBO-LES-BAINS

Le microclimat a séduit des personnalités: l'impératrice Eugénie, Sarah Bernhardt, Edmond Rostand ...
Atteint d'une pleurésie, Edmond Rostand (auteur du roman Cyrano de Bergerac) se rend à la station thermale de Cambo-les-Bains. Charmé par le site, il élabore le projet et la construction de la villa Arnaga, "son poème de pierre et de verdure".
SareCambo.jpg Nous sommes extasiés par la riche décoration de cette villa. Un décor pensé en couleurs, en poèmes ...
Voici le détail de la frise ornant l'office:

"Vous prenez un melon, de Honfleur, pour le torse.
Pour les deux jambes, deux asperges, d'Argenteuil.
Pour la tête, un piment, de Bayonne. pour l’œil,
Une groseille, de Bar-le-Duc. pour la queue,
Un poireau, de Rouen, tordant sa gerbe bleue.
Pour l'oreille, o Soissons! un petit haricot.
Ça y est. C'est un coq !"
(extrait de Chanteclerc - Acte 1, scène 2)

SareCambo4.jpg Bien qu'inspiré des fermes du Labourd, la villa s'ouvre de tous côtés pour prendre le soleil et communiquer avec l'extérieur. Que voit-on? Un jardin à la française et un jardin à l'anglaise qui nous invitent à l'admiration et à la rêverie.

SareCambo2.jpg
SareCambo3.jpg

ESPELETTE

C'est une petite escapade pimentée. La spécialité locale est la culture du piment rouge. Venu du Mexique, il débarque avec Christophe Colomb en France.
En 1650, retrouvant le climat de ses origines, le piment prend racine autour d'Espelette. Séché traditionnellement, en cordes, sur les façades des maisons, le Piment d'Espelette est reconnu comme l'un des emblèmes du pays Basque.
SareEspel0.jpg
Une recette facile :

Moules à la crème
Ingrédients pour 6 personnes: 2 litres de moules de bouchot, 50g d'oignons, 50g d'échalotes, 6 gousses d'ail haché, 30g de chapelure, 1dl de crème épaisse, 1dl de vin blanc sec, 1 piment d'Espelette coupé en lanières, une pincée de piment d'Espelette en poudre, persil.
Préparation: Laver les moules, les mettre dans une grande casserole (deux fois le volume). Mettre tous les ingrédients sauf le piment en lanière et et la moitié du persil. Poser la casserole avec un couvercle sur le feu vif et porter à ébullition, éteindre le feu et laisser deux minutes. Servir dans un plat de service creux, parsemer avec le persil réservé et les lanières de piment d'Espelette.
Bon Appétit !
SareEspel.jpg

SAINT-JEAN-DE-LUZ

Suivons l'itinéraire proposé. Tout d'abord, le port de pêche.
La baie de St Jean de Luz est la mieux protégée de la côte basque.
Ceci a favorisé sa vocation de port de pêche et de base de corsaires. Les pêcheurs furent parmi les premiers à affronter les rigueurs de Terre-Neuve à la pêche à la morue. Ensuite, ils se reconvertiront dans la sardine et le thon. Mais, le déclin de cette activité fait disparaître les conserveries. Actuellement, ils pêchent sur le littoral l'anchois et le merlu.
Le port est bordé de maisons d'armateurs du XVIIème siècle et d'un monument remarquable, dans un style italien, la maison de l'Infante.
SareJean.jpg Reprenons notre marche en direction du cœur de la ville.
Sur la place Louis XIV, à côté de la mairie, nous apercevons une belle demeure,construite par un riche armateur. C'est là qu'en 1660, vécut Louis XIV. C'est une demeure privée et toujours habitée.
sareJean2.jpg L'église St Jean Baptiste possède un retable avec 20 statues de bois doré. Dans la nef est suspendu un navire sur lequel figure la mention: "A l'impératrice Eugénie".
C'est dans cette église que Louis XIV épousa l'Infante d'Espagne, Marie Thérèse d'Autriche, le 9 juin 1660.
SareJean2B.jpg Ensuite, c'est le bord de mer. Trois digues colossales: Socoa, Harta, Ste Barbe (XIXème siècle) existent pour protéger la baie de la violence de l'océan. Elles sont régulièrement entretenues.
Sarejean3.jpg En se baladant dans les rues commerçantes, certains (es) se sont laissés tenter par quelques gourmandises en passant devant la Maison Adam. Que de belles pyramides de macarons légers et moelleux "Grand siècle"!
(En effet, les premiers furent créés pour le mariage de Louis XIV).
SareJean4.jpg D'autres chaussent de véritables espadrilles basques
SareJean4B.jpg ou font un tour au marché aux Halles pour humer les odeurs de fromages, goûter le gâteau basque à la confiture de cerises...
SareJean5.jpg

Pendant ce séjour très agréable et enrichissant, nous avons pris le temps de partir sur les flancs de montagne, de respirer l'air marin.
SareVill.jpg Cette région typique marie parfaitement l'enracinement (côté terre) et l'évasion (côté mer).
N'oublions pas la devise de SARE

SareDevise.jpg
et la prière d'ESPELETTE

SarePriere.jpg

Groupe.jpg

Aperçu en images (cliquez pour agrandir)

 

Plus de photos > voir l'album correspondant
N'hésitez pas à le consulter. Dès qu'il est ouvert, cliquez en haut à gauche sur
" Diaporama ".

samedi 5 novembre 2011

AU COEUR DE LA BOURGOGNE

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Bourgogne.gif La région BOURGOGNE regroupe 4 départements:
L'Yonne, la Côte d'Or, la Nièvre et la Saône et Loire. Étant un carrefour de routes et de voies d'eau (plus de 2500 km de cours d'eau), elle est ouverte vers l'Europe nordique et le monde latin.
Bienvenue à la Côte d'Or où une cinquantaine de randonneurs ont séjourné du 17 au 24 septembre.
Le nom de ce département fut choisi en 1790, par un député, Charles André-Rémy Arnoult qui s'inspira de la teinte dorée que prenaient les vignes à l'automne.
Le terme côte vient, lui, du relief de la région sur lequel poussent les vignes; au nord, les vins de la Côte de Nuits et au sud ceux de la Côte de Beaune.
Les habitants de la Côte d'Or s'appellent des Côte d'Oriens.
Situé au sud de la Côte d'Or, le pays d'Auxois-Morvan dispose d'un patrimoine diversifié: histoire, arts, nature, gastronomie...

Présentation des haltes incontournables

S comme SEMUR EN AUXOIS

C'est dans cette cité médiévale que nous avons posé nos valises. Au cœur de la Bourgogne, à mi-chemin entre Paris et Lyon, et au détour d'un méandre de la rivière d'Armançon, cette capitale de l'Auxois se dresse sur un promontoire de granit rose.
Semur.jpg Semur2.jpg L'étymologie de son nom serait "sene muros" (vieilles murailles).
Sous l'autorité des Ducs de Bourgogne, Semur était divisée au XIVème siècle en 3 parties:
le donjon (repérable par ses 4 tours), le bourg Notre Dame, le Château (aujourd'hui disparu).

Du viaduc, nous voyons une dominante de toits roux et le donjon qui surplombe la cité et témoigne de l'autorité ducale.
Semur3.jpg Quatre impressionnantes tours étaient destinées à fermer l'accès à l'espace situé à l'intérieur du méandre de l'Armançon:
La Tour de l'Orle d'Or, haute de 44m, était par sa fonction de porte de ville, la pièce maîtresse. Elle est très célèbre par sa lézarde. Quelle en est l'explication? C'est tout simplement, en 1602, le démantèlement des courtines qui provoqua cette lézarde.
Semur4.jpg La Tour de la Géhenne qui évoque les feux de l'enfer et de la torture car les prisonniers étaient soumis aux feux de la question.
La Tour Margot, ancien grenier à sel du bailliage et également entrepôt pour l'artillerie du Donjon.
La Tour de la Prison, la plus petite.
Ensuite, nous longeons la rivière et découvrons un lavoir du XIXème siècle, le Pont des Minimes, le Pont Pinard. (Oui, c'est bien son nom...).
Direction les remparts... Montée assez abrupte, mais nous reprenons notre souffle. Là, une belle perspective sur le méandre de l'Armançon s'offre à nous.
Après avoir sillonné une allée de tilleuls, plantée avec l'aide d'enfants d'une classe pédagogique, nous rejoignons la Collégiale Notre Dame de style gothique. Semur5.jpg
Elle est accessible par 9 marches qui mènent au parvis.
Les imagiers ont laissé libre cours à leur créativité pour nous raconter une histoire fabuleuse. Nous nous laissons surprendre par ce bestiaire (éléphant, dromadaire, singe, scène de chasse...). Nous remarquons de magnifiques vitraux illustrant les différentes étapes du travail des drapiers... Ils attestent l'importance et la prospérité des activités artisanales.

Semur Semur

Un peu plus loin, la Barbacane, protégeant la principale porte d'accès au bourg Notre Dame. Cette porte percée de bouches à feu est d'un certain esthétisme avec ses trois rangées de corbeaux.Semur7.jpg Nous admirons des maisons en belles pierres de taille datant de la Renaissance et du XVIIIème siècle, des lucarnes artistiquement ouvragées, des maisons à pans de bois, des hôtels particuliers, des anciens couvents, un puits surmonté de belles ferronneries...
L'art visuel envahit la ville. Semur8.jpg En effet, le Cyklop investit l'espace public. Pour le graphiste parisien, l'idée est de se réapproprier la rue pour lui donner un aspect ludique à des objets uniquement fonctionnels. Il revêt les potelets métalliques de la tenue gaiement colorée du personnage à œil unique, en référence aux créatures fantastiques de la mythologie grecque. Ces cyklops étonnés, souriants interpellent nos regards et nous invitent à respecter la signalisation. Semur en Auxois, capitale historique, dispose d'un patrimoine exceptionnel ; elle participe pleinement au développement et à la promotion du territoire de l'Auxois.

A comme ABBAYE DE FONTENAY

Semur9.jpg Fondée en 1118 par St Bernard, l'Abbaye de Fontenay est l'un des plus anciens monastères cisterciens de France (issus de Cîteaux, 1er monastère fondé en 1098).Semur8b.jpg
Au creux d'un vallon classé et préservé, nous découvrons cet ensemble monumental d'architecture romane. Les Cisterciens voulaient réformer la vie monastique et appliquer la règle de St Benoît (VIème siècle) qui prônait une vie de pauvreté dans la solitude.

 

Semur10.jpg Semur10c.jpg

 

Des étapes se succèdent :
- Prospérité du XIIème au XVème siècle; construction d'une forge dont les moines extraient le minerai de fer et ont une production industrielle (outils) commercialisée aux alentours.Fontenay2.jpg Ils pratiquent également la pisciculture dans les étangs du vallon. Les truites fort réputées honoraient la table des ducs de Bourgogne.
- Déclin à partir du XVIème siècle.
- Acquisition de l'Abbaye, en 1820, par Élie de Montgolfier, descendant des inventeurs de ballons. Il la transforme en papeterie.Semur10d.jpg
- Rachat, en 1906, par Édouard Aynard, banquier lyonnais et collectionneur d'art.
- Restauration pour démanteler les bâtiments de la papeterie.

De nos jours, la même famille (Aynard) poursuit l'entretien et la conservation du site. Propriété privée, l'Abbaye a été classée "Patrimoine Mondial" par l'UNESCO en 1981. Plus récemment, elle a été la toile de fond pour filmer certaines scènes dépeints dans "Cyrano de Bergerac".
Un grand jardin à la française avec ses arbres centenaires et son bassin agrémente notre visite.

Semur     Semur

A comme ALÉSIA

Semur13.jpg Un peu d'histoire...
En 52 avant J.-C., l'épisode décisif de la Guerre des Gaules, opposant Vercingétorix et ses alliés gaulois aux Romains se déroule sur l'oppidum (place forte de 100ha) d'Alésia. Malgré l'arrivée d'une impressionnante armée de secours, au terme d'un ultime combat, Vercingétorix se rend. L'armée gauloise vaincue perd la bataille d'Alésia. César emmène Vercingétorix à Rome comme prisonnier; il sera mis à mort six ans plus tard.
Les fouilles financées par Napoléon III permettent de découvrir le tracé des lignes romaines et authentifient le site.Semur14.jpg Pour commémorer la fin des recherches, il commande au sculpteur Aimé Millet une statue de Vercingétorix. Semur16.jpg Semur15.jpg Haute de 6,60 mètres, elle fut érigée en 1865.

Sur le Mont-Auxois, la bataille d'Alésia a vu s'affronter deux civilisations, romaine et gauloise, ainsi que deux stratèges de génie, César et Vercingétorix.

 

B comme BUSSY

Semur     Semur

Nous découvrons le château de Bussy blotti au creux d'un petit vallon, conçu sur un plan U, cantonné de tours rondes et entouré de douves. La cour d'honneur attire notre attention par la diversité de la décoration de ses façades. Ce château a appartenu au plus précieux, cultivé et galant homme du XVIIème siècle, le comte Roger de Bussy-Rabutin. (1618-1693). Semur19.jpg En 1653, il reçoit du roi Louis XIV, la charge de maître de camp général de la cavalerie légère. Puis, en participant à une "orgie" au château de Roissy, il tourne en ridicule les amours du roi et de Marie Mancini. Alors, en 1666, il est contraint de quitter Paris et de s'exiler dans ses terres bourguignonnes.
Dans le château rénové par ses parents, il entreprend non seulement d'embellir son décor mais de se bâtir un monument pour la postérité, à partir de ses écrits et des peintures de son château. Il se raconte, avec des mots et des images, se glorifie, s'amuse et se venge.
"Qui ne pousse pas la porte de ce château, ne peut en deviner le secret".
Alors, poussons-la.
La salle des Devises présente son portrait, au centre du manteau de la cheminée. Tout autour, se déploient des devises et des emblèmes composés d'images et de formules mystérieuses qui illustrent de façon moqueuse, les personnages de la cour. Ainsi, la représentation d'un escargot, allusion à son exil forcé, est légendée:
"Je m'enferme en moi-même".
et celle d'un soleil assortie de cette évidence:
"S'il me regarde, on me regarde", est une allusion à la toute puissance royale.
Au premier étage, la salle des Hommes de guerre, la chambre de Bussy où sont représentées des dames de la famille Semur20.jpg (dont Madame de Sévigné, sa cousine), des maîtresses des rois de France.
La Tour dorée où Bussy s'y est fait représenter auprès de neuf "belles femmes de la cour".
Semur21.jpg La galerie des Rois: les hommes illustres.
C'est ainsi que le comte Roger de Bussy-Rabutin fait les honneurs de son château. Quelques trois cents portraits recréent l'univers perdu et restent aujourd'hui un témoin exceptionnel de l'esprit du Grand siècle.

 

Semur Semur

C comme CANAL DE BOURGOGNE

Le programme nous propose un circuit de 13 km pour le découvrir.
Ce canal long de 242 km, fut construit à partir de 1775. Il opère la jonction entre l'Yonne et la Saône. Il franchit, à 378 m d'altitude, le faîte de séparation des bassins de la Seine et du Rhône par un tunnel long de 3333 mètres: la voûte de Pouilly en Auxois.
Nous effectuons le parcours découverte:
- La halle du toueur, architecture contemporaine de l'architecte japonais Shigeru BAN, en tube de carton et nœuds d'aluminium qui rappelle la Voûte. SemurC2.jpg Elle abrite l'ancien remorqueur fluvial électrique de 1893.
- La première écluse,
- La centrale hydroélectrique installée en 1893,
- L'entrée de la Voûte, souterrain illuminé dans lequel s'engouffre le canal,
- La campagne abrupte qui nous offre un magnifique panorama sur la verte vallée.

 

   

189 écluses jalonnent le parcours de ce canal qui fut initialement conçu comme voie d'eau permettant de relier Paris et le sud de la France. De nombreuses carrières, scieries et usines métallurgiques étaient installées au bord du canal. Aujourd'hui, il draine un tourisme qui lui permet de revivre au rythme tranquille de l'eau (croisière en péniche...).

   

E comme ÉLEVAGE DE BOVINS

Il existe 2 races:
- La race charolaise (robe blanche-crème) destinée à la boucherie.
- La race tachetée, vache laitière.
L'Auxois, réputée pour ses riches prairies, produit des viandes de 1ère qualité.

Bovins.jpg Bovins2.jpg

 

E comme ESCARGOT

"Gentil petit gris bourguignon
Dans l'herbe fraîche ou sous la feuille,
Après l'averse je te "cueille"
Te mets au sel, au court-bouillon;
De beurre frais que je mélange
D'ail, d'échalote et de persil,
En coque je te farcis
Te passe au four et puis te mange..."

F comme FLAVIGNY SUR ORZERAIN

SemurF1.jpg Flavigny est classé parmi les "Plus beaux villages de France". Notre visite démarre par un accueil grandiose: l'imposante porte d'entrée du XIIIème siècle. Nous observons des archères qui permettaient de tirer avec des flèches. Cette ville fortifiée gallo-romaine construite à flanc de coteaux, renferme des ruelles étroites et pavées.SemurF3b.jpg Nous sommes séduits
par de vieilles demeures ornées de niches, d'un escalier en pierre, d'une tourelle,..
par une tour carrée, la "Tour de Guette",SemurF4.jpg par les vestiges de ses remparts,SemurF5.jpg par une Abbaye bénédictine fondée en 719. Aujourd'hui, les célèbres "Anis de Flavigny" y sont fabriqués. Quant à l'église abbatiale St Pierre, il n'en reste que peu de vestiges car elle a été quasi-détruite après la révolution.SemurF9.jpg Évidemment, nous faisons un arrêt à la fabrique d'anis; ainsi, nous apprenons leur histoire. Un romain apporte à Flavigny la graine d'anis et lui offre son nom: Flaviers. En 718, Wideradus, chef burgonde (de Bourgogne), fonde dans ce village une abbaye bénédictine.SemurF6.jpg De ce fait, on suppose que ce sont les moines qui ont élaboré la recette des Anis de Flavigny. A la Révolution Française, l'Abbaye fut divisée en propriétés privées. Ceci occasionne l'apparition de huit fabricants. Depuis 1923, elle est tenue par la famille Troubat. Environ 250 tonnes de ces petits bonbons blancs enrobés de sucre aromatisé, ronds et gros comme un pois, sortent chaque année de la fabrique.
La décoration des boîtes représente un berger et une bergère assis sur un banc. Avec un sourire tendrement complice, il lui offre des anis.

Semur       Semur

G comme GUIDE

Nos guides portent 2 casquettes:

- Gilles et Jean ont une casquette "Randonnée"

    

- Christine et Jean Philippe, une casquette "Tourisme".

    

Ils ont l'art et la manière de mêler l'histoire de France et celle de petits détails longtemps cachés... Nous nous souviendrons de l'anecdote concernant les lavandières de SEMUR. Ces femmes "laveuses" jasent; les rumeurs se chuchotent, les histoires d'amour s'entrecroisent laissant éclater des vérités amères... et finalement tout finit par se savoir.

H comme HOSPICES DE BEAUNE

Beaune1.jpg Sous le règne du duc Philippe Le Bon, Nicolas Rolin, chancelier, décide vers la fin de sa vie de faire un don important à une institution religieuse s'occupant des malades ou des pauvres.
Alors, le 1er janvier 1452, l'Hôtel-Dieu de Beaune accueille ses premiers malades.
Dès que nous entrons dans la cour, nous sommes émerveillés par un superbe décor.C'est une cour riche de formes et de couleurs;Beaune2.jpg l'agencement des toitures est d'une imagination exubérante. Elles sont réalisées avec des tuiles vernissées aux vives couleurs et disposées en harmonieux dessins géométriques. Au centre, un puits qui est le seul point d'eau de l'hôpital. Beaune3.jpg Beaune4.jpg La grande "Salle des Pôvres", offrant un large volume d'air et de vrais lits avec des rideaux.
La cuisine riche de détails et d'objets pittoresques. Beaune5.jpg La pharmacie. Dans le lourd mortier en bronze de 150 kg, on broyait et mélangeait les composants des médicaments avec un pilon de 8 kg suspendu au plafond par une corde. Elle est également agrémentée d'une superbe collection de pots en faïence.

   

Le polyptyque du Jugement Dernier constitué de plusieurs panneaux aux couleurs flamboyantes est un extraordinaire chef-d’œuvre de l'art flamand.
Le service hospitalier a fonctionné jusqu'en 1971.

M comme MONTBARD

Montbard1.jpg La ville de Montbard est célèbre grâce à "La grande Forge de Buffon". Montbard2.jpg Le célèbre naturaliste, Buffon, décide, en 1768 de mettre à profit ses découvertes et expériences sur le fer. Il crée son usine à l'emplacement d'un ancien moulin à eau.
En la visitant, nous distinguons deux parties: Une section industrielle: le haut-fourneau accessible par un escalier monumental,Montbard3.jpg l'affinerie où la fonte est refondue et frappée au martinet.Montbard4.jpg.












Un ensemble domestique: le pavillon de Buffon, les logements des ouvriers, le four à pain, le colombier, l'orangerie, le jardin...Montbard4b.jpg La force motrice est fournie par l'énergie hydraulique et le combustible par le charbon de bois. La production annuelle moyenne est de l'ordre de 400 tonnes.Montbard5.jpg La conception de l'usine est fidèle à l'esprit novateur des Lumières.
Cette visite nous a permis de suivre les différentes étapes du façonnage du fer.
Aujourd'hui, Montbard qui jouit d'une situation géographique avantageuse, à seulement 1 heure de Paris, grâce au TGV Paris-Lyon, est un important centre métallurgique spécialisé dans la fabrication des tubes d'acier.

P comme PONT- et- MASSENE

Pont1.jpg Dans ce village, près de Semur, à l'orée du VVF, nous empruntons le sentier (long de 12 km)Pont2.jpg pour découvrir les charmes du Lac de Pont. Ce lac artificiel fut créé au XIXème siècle sur l'Armançon pour alimenter le canal de Bourgogne et évacuer les crues de la rivière pour protéger Semur en aval.Pont3.jpg
Niché dans un écrin de verdure et de rochers, il est un lieu de vie privilégié pour la flore, la faune et la nidification des oiseaux aquatiques. La végétation se reflète dans l'eau.


Pont4.jpg

pont4b.jpg

Pont5.jpg


Nous poursuivons le parcours en traversant une zone de forêt où des panneaux expliquent les variétés de feuillus... Plus loin, on aperçoit le barrage.Pont6.jpgPont7.jpg









Sur la route du retour, une curiosité de la région: la deuxième plus petite Mairie de France (Dimensions extérieures: 4,38 m x 5,38 m). Pont8.jpg

S comme SPÉCIALITÉS

    

La Côte d'Or réunit 32 des 33 grands crus de Bourgogne.
"Bourgogne, l'âme des vins de la Terre".
Nous avons visité la cave de la Reine Pédauque.Spe1b.jpg Spe1.jpg
Fondée au XVIIème siècle, la Maison Reine Pédauque est connue à travers le monde pour la qualité des vins (Savigny lès Beaune, Nuits St Georges, Meursault, Côte de Nuits ...) Elle possède les plus grandes caves de la région et participe activement aux célèbres ventes des Hospices de Beaune.
Crème de cassis, kir, Vieux Marc de Bourgogne.Spe2.jpg
Truffe de Bourgogne.
Les escargots de Bourgogne en persillade
Viandes: Le boeuf bourguignon, le jambon persillé, Le coq au vin.
La gougère
Fromages: époisses (fort et crémeux), le Trappiste Cîteaux (à pâte molle), le chaource.
Gâteaux, confiseries:
Le Mont Auxois,Spe3.jpg Caviar bourguignon,Spe4.jpg Bouchons au vieux marc,Spe5.jpg Semurettes,SPE6.jpg Les Anis, Biscuits "Mistral",

T comme THIL

Thil1.jpg Avec les guides, rendez-vous au village de Précy sous Thil pour découvrir le Château de Thil, considéré comme un des plus anciens châteaux forts de France. Étant construit sur une butte, nous devons grimper. Qu'importe!... Nous sommes sûrs que nos efforts seront récompensés... (d'autant plus que les vêtements de pluie sont de sortie... Bizarre, nous pensions que la pluie n'était réservée qu'à la Bretagne...). Au sommet, se dressent fièrement les tours de l'ancien château et de la Collégiale du Moyen Age.
Thil2.jpg Thil3.jpg Nous sommes accueillis par les Hôtes de Thil, Catherine et Perceval, qui sont propriétaires depuis septembre 2007.Thil4.jpg En effet, Perceval, en parcourant la France, était à la recherche d'un château médiéval auquel il était prêt à consacrer sa vie. Il pose ses besaces à Thil ; Catherine le rejoint.Thil5.jpg Thil6.jpg Leur passion pour le Moyen Age s'est concrétisée en voulant rénover ce château.
Mais quel travail! Il ne reste que le donjon et quelques pans de murs.Thil7.jpg La Collégiale du XIVème siècle qui a des allures de forteresse, est reliée au château par une allée de tilleuls très anciens.Thil8.jpg Cette butte nous offre une vue imprenable sur l'Auxois et le Morvan.Thil9.jpg

V comme VOUGEOT

Voug1.jpg Le Château du Clos De Vougeot, situé sur la route des grands crus est visible de loin. Dès le XIIème siècle, les moines de l'Abbaye de Cîteaux cultivent la vigne et construisent, au milieu des vignes, des bâtiments d'exploitations viticoles pour loger 2000 pièces de vin.

    

En 1551, un château fut bâti par un abbé de Cîteaux, Loisier. Au lendemain de la guerre mondiale, le château est restauré au fil des ans par la Confrérie des Chevaliers de Tastevin. Voug4.jpg Voug5.jpg Bien qu'il ne produise plus de vin, le château est un des hauts lieux de la promotion internationale des vins de Bourgogne et de gastronomie bourguignonne. Il reste le symbole de près d'un millénaire d'histoire de la Bourgogne.Voug9.jpg Nous avons eu accès à
La Cuverie formant le cloître : 4 galeries de 30 mètres sur 10) et équipée de 4 énormes pressoirs en bois de chêne,Voug6.jpg Les salons d'honneur
Le Porteur de Beneton, dernière œuvre du sculpteur Henri Bouchard.Voug7.jpg Un photographe Mâconnais, Bruno Rotival, posant son regard sur la vie monastique de ses hommes a fait revivre ce lieu de patrimoine en y accrochant ses photos en noir et blanc dont la force et la sobriété font écho à la mémoire des vieilles pierres monastiques.Voug8.jpg

X comme .........

Oui, nous avons eu d'autres "Temps Forts" ou "Coups de Cœur" lors de nos randonnées et visites.
Souvenez-vous de:
Montigny sur Armançon qui est un charmant petit village avec son église du XIIIème siècle en toit de lave,X1.jpg son calvaire (un des plus beaux de la région),X2.jpg ses champs de tournesols.X3.jpg

Brianny où les murs de la Chapelle Ste Apolline se parent d'une danse macabre,X4.jpg fresque peinte au XVème siècle, représentant l'ensemble de la hiérarchie civile et religieuse, sa fontaine St Marc. X5.jpg
Une randonnée où au bout du chemin, le "Couple du Bonheur" nous attend. L'artiste sculpte la pierre calcaire de Bourgogne. Quel talent!. X6.jpg
Montlay en Auxois où nous avons rencontré un passionné de maquettes. Il a réalisé l'église de son village avec tous les détails: vitraux, coq sur le clocher, bancs à l'intérieur.X7.jpg Tout est construit comme dans la réalité,X8.jpg mais à une autre échelle, avec ciment, ardoise, matériaux de récupération...X9.jpg Son projet: se lancer dans un château fort.










Durant cette semaine, nous avons eu le privilège de découvrir:
Le PATRIMOINE HISTORIQUE

    

Le PATRIMOINE ARCHITECTURAL

    

Le PATRIMOINE ARTISTIQUE
Conc5.jpg

Conc6.jpg

Conc8.jpg

    

Cette région abonde en richesses touristiques: des joyaux d'architecture (gothique et roman), des villes d'art, de pittoresques villages, des jardins remarquables, des maisons de vin aux grands crus...Nous nous sommes laissés séduire par le charme de la Bourgogne. Conc9.jpg


Un grand "MERCI" au centre d'hébergement et aux guides qui ont partagé leur savoir, le vécu du terroir.



Terminons par une petite discussion signée Raymond Devos:

  • "Qu'est-ce que vous regardez? C'est la carte routière?
  • Non! C'est la carte des vins. c'est pour éviter les bouchons".

Une citation de Robert Sabatier:

  • "Il faut s'efforcer d'être jeune comme un beaujolais et de vieillir comme un bourgogne".

Un dicton de novembre relevé dans la cave de la Reine Pédauque: Conc12.jpg

mercredi 3 août 2011

LA PRESQU'ILE DE CROZON

Mi-mai,une cinquantaine de randonneurs castins sont partis en covoiturage.

1ère étape : LOCRONAN

Visite de la petite cité de caractère qui est un des plus beaux villages de France. Sa splendeur se lit dans sa grande place et dans son imposante église.
L'église SAINT RONAN édifiée entre 1425 et 1480, s'impose par sa façade trapue, élargie par le pignon de la Chapelle du Pénity et le portail majestueux. Un large perron carré donne accès au porche principal où on domine la grande place. Au cœur de celle-ci, le puits qui était autrefois la seule source d'eau potable de la cité. Quatorze superbes demeures du XVIIème et XVIIIème siècle composent un magnifique ensemble architectural. Elles servent de cadre à de nombreux films dont "Les Chouans", "Tess", "Un long dimanche de fiançailles"... et aussi à de nombreux artisans (peintres, verriers, potiers, métiers du cuir...)
LOCRONAN connut son apogée au XVIème siècle grâce à l'industrie de la toile à voile qui eut les plus grands commanditaires dont la Compagnie des Indes. Locronan Après le pique-nique, une randonnée sur le "Circuit du Bocage".
Nous nous dirigeons vers la rue MOAL, ancienne rue des Tisserands et empruntons le GR38, en sortant de Locronan, par la Chapelle BONNE NOUVELLE. Il nous mène par des chemins creux jusqu'à l'orée du bois du NEVET (225ha). Nous avons eu le privilège d'admirer des rhododendrons de toute beauté qui bordaient les allées de sous-bois.
Ensuite, direction TREGARVAN, lieu d'hébergement.

2ème étape : PRESQU'ILE de CROZON

Avec un guide, nous commençons l'ascension, par un sentier qui nous mène au sommet du Menez-Hom.
MENEZ-HOM est le point culminant des Montagnes Noires (3300dm... 330m). Là, nous profitons d'un panorama à 360° sur le PORZAY, la vallée de l'AULNE, la rade de BREST, la presqu'île de CROZON et la baie de DOUARNENEZ. La vue embrasse les paysages d'alentour sur 50 kilomètres. Cette position privilégiée permettait autrefois à des observateurs de surveiller l'arrivée d'ennemis potentiels. En outre, cet endroit est l'un des plus réputés de France pour la pratique du parapente. Avis aux amateurs...
Parapente Le site a été classé patrimoine naturel pour sa faune et sa flore. Le guide nous fait découvrir les tourbières, milieux naturels qui se développent sur des roches acides, pauvres en nutriments. Elles se forment par une accumulation de débris végétaux (genre de mousses) appelés sphaignes. La flore y est constituée de droséras (plante carnivore rouge à feuilles rondes), de linaigrettes (plante formant une boule cotonneuse en haut de chaque tige).

Après le déjeuner, TREGARVAN et l'AULNE MARITIME
TREGARVAN ou La Perle de l'AULNE est enserrée entre le Menez-Hom et un méandre de l'Aulne maritime. Une ancienne école communale, bâtie au début du siècle, offre un écrin naturel au MUSÉE de L'ÉCOLE RURALE en Bretagne.
En longeant l'Aulne, fleuve côtier de 140km de long, qui se jette dans la rade de Brest et qui dégage une impression de sérénité, nous apercevons le pont de TERENEZ. Enjambant élégamment l'Aulne et donnant accès à la presqu'île de Crozon, il est le premier pont à haubans de France d' une portée de 515 mètres. Terenez Ensuite, la marina avec ses bateaux et le petit enclos paroissial.
Selon la légende, l'église SAINT BUDOC devait être édifiée sur les hauteurs de Tregarvan. Mais, les pierres amoncelées pour la mise en œuvre , dévalèrent la pente. Donc, par prudence, l'église fût bâtie sur les rives de l'Aulne. On dit que ST BUDOC, né en Irlande est arrivé miraculeusement en Bretagne dans une auge en pierre. A l'intérieur de l'église, on remarquera la splendide voûte d'un bleu sublime. A l'entrée du cimetière se trouvent une statue de St Budoc et une pietà.
En soirée les randonneurs se détendent... à la piscine, au tennis ou en écoutant de la musique, en chantant...

Le lendemain, découverte du CAP de LA CHÈVRE
Le Cap de la Chèvre situé au sud de la presqu'île de Crozon, est un des plus grands sites du Conservatoire du Littoral de Bretagne. Les falaises hautes de 100 mètres par endroits, tombent à pic dans la mer.
"Le Cap de la Chèvre est si dangereux qu'on l'appelle vulgairement la Mort du marin" écrivait le voyageur Cambry à la fin du XVIIIème siècle.
Notre itinéraire qui suit le relief escarpé de la côte, nous fait découvrir des criques paradisiaques baignées par une eau turquoise. Un parfum de Corse embaume L’ILE VIERGE, à la pointe de Saint Hernot.
Ile Vierge De magnifiques rochers engendrent des formes étranges ou réalistes. Un ressemble à un personnage, un autre à un éléphant...
Près du sémaphore, un monument en souvenir des marins morts ou disparus en service aérien commandé antérieurement à la création de l'aéronautique navale.
Poursuite vers l'ancien village de paysans-pêcheurs de ROSTUDEL. Des maisons basses typiques sont orientées plein sud pour profiter de la lumière et le dos à la mer pour lutter contre le vent. Sur le toit de petites lucarnes à capucine prolongent l'avancée du toit à la manière "d'une visière de casquette". Autrefois, les ardoises étaient cimentées et de gros galets étaient placés en bas de la toiture pour éviter qu'elle ne s'envole. Ces maisons construites en alignement forment de ravissants petits villages.

3ème étape : HUELGOAT

Formé de 2 mots bretons Huel (Haut) et Koat (Forêt), le nom Huelgoat signifie la Haute Forêt.
Les sentiers serpentant sous les chênes et les hêtres, nous conduisent au chaos de rochers granitiques aux formes arrondies le long de la Rivière d'Argent. Nous avons pris le temps de découvrir le Camp d'Artus, le Ménage de la Vierge, le Champignon, la Roche Tremblante (Énorme bloc rocheux de 137 tonnes qui oscille sur son arête de base par simple pression à un endroit bien précis), la Mare aux Sangliers... Ces sites légendaires nous enchantent et nous amusent toujours...
Huelgoat DÉCOUVRIR, REGARDER la diversité des milieux naturels :
La côte avec ses falaises, ses criques...
La terre riche de bocages, landes, tourbières...
Ces paysages si variés qui sont des merveilles, ont enrichi notre séjour.

 

Pour lancer le diaporama (100 photos), cliquez sur le lien ci-dessous

https://picasaweb.google.com/113470277564044782633/PRESQUILEDECROZON#slideshow/5637387872876273554