Nous voici, au cœur de la Côte d’Émeraude qui s'étend du Mont St Michel jusqu'au Cap Fréhel.

Cote_d_Emeraude.jpg
Pour démarrer le circuit de 10,5 km, nous laissons notre voiture à l'Office de Tourisme.
Nous nous dirigeons vers les rives du Frémur, rivière qui se jette dans la mer, entre Lancieux et St Briac sur Mer, constituant la limite entre les Côtes d'Armor et l'Ille et Vilaine.

Lancieux12mars2013.jpg
Ensuite, nous accédons au petit port de Rieul, à des hameaux (La Chambre, la Prévotais).

Lancieux12mars2013_02B.jpg Lancieux12mars2013_04.jpg

Puis, franchissant le Frémur, nous marchons sur le territoire de St Briac.

Lancieux12mars2013_07.jpg
Lancieux12mars2013_09.jpg Lancieux12mars2013_10.jpg
Nous traversons La Ville Pellé, La Gautrais et découvrons la Chapelle de l’Épine Notre Dame. Pourquoi se nom? La tradition prétend qu'elle est construite sur un buisson d'épines où l'on trouva une statue de la Vierge. Son campanile porte les dates: 1565, 1688 et 1833.

Lancieux12mars2013_13.jpg
En effet, elle fut construite en 1565. Étant déclarée en ruine en 1682, elle fut reconstruite en 1688 et réédifiée en 1833.
Nous continuons sur des chemins de campagne. Au détour d'un, se dresse la Croix "Sergeul". Sa face est ornée d'un calice à hostie. Elle se situe sur un chemin qui fut très fréquenté jusqu'en 1880. Elle marquait l'arrêt des diligences qui assuraient le trajet Dinan-Dinard.

Lancieux12mars2013_19.jpg
Les chemins sont corrects ... Mais, n'y aurait-il pas une exception? En voici la preuve.

Lancieux12mars2013_25.jpg
Toujours optimiste !...
En arrivant dans le centre, que voyons-nous à l'entrée de l'école? Un panneau.

Lancieux12mars2013_24.jpg
Grâce à nos guides Lanceutins, Alain et Mireille, nous avons une explication.
Robert William Service, né en 1874 en Angleterre émigre au Canada, à l'âge de 21 ans. Il postule à la banque du Commerce de White Horse qui l'inspire profondément. Il publie des romans (dont le premier décrit la ruée vers l'or), des œuvres autobiographiques, des poèmes.
Amoureux de voyages, il est fasciné par la France et plus particulièrement de la Côte d’Émeraude autour de Lancieux. En 1913, il achète la maison sur la falaise et la nomme "Dream Heaven" (Le paradis du rêve). C'est au cours d'un de ses séjours estivaux, en septembre 1958, qu'il décède et est inhumé dans le cimetière communal.
L'école et une rue, située près de la plage de l'Islet, portent son nom.
En 1990, un hommage lui est rendu et une plaque de marbre fut scellée sur le mur de l'Office de Tourisme.
En 2000, White Horse est jumelée avec Lancieux.

Aperçu en images (cliquez pour agrandir)

 

Plus de photos > voir l'album correspondant